La vie réunit ceux qui s’aiment.

Aujourd’hui je vais encore raconter une histoire, mais, cette fois-ci, elle ne sera pas la mienne. 

Dans ma vie, j’ai fait des rencontres. Beaucoup. Mais il y a une rencontre de deux personnes qui a marqué la mienne. Ou plutôt d’une de ces deux personnes mais vous comprendrez par la suite. 

Cette rencontre je l’ai faite après une journée de travail à Cassis alors que je venais de retrouver un ami du collège. Cet ami était accompagné de ses deux meilleurs amis. Deux très beaux garçons. Et c’est autour d’un verre en terrasse que tout a commencé. 

Ce trio est devenu avec le temps, le symbole de l’amitié parfaite pour moi. Cette amitié que je n’ai jamais réellement eu, ou du moins réussi à conserver tant d’années avec mes « amies ». Cette amitié que je leur enviait tant. Les années sont passées, j’ai appris à les connaître, eux et leurs histoires d’amour. J’ai appris à retrouver le sourire avec eux à certains moments de ma vie. J’ai passé un de mes plus beaux étés, à sortir tous les soirs, à boire, à danser, à les voir se jeter à la mer, culs nus, complètement ivres mort alors qu’il pleuvait et qu’il y avait des orages. Ces moments, ces souvenirs, ces images, jamais j’aurai pu les vivre et les avoir sans eux, ces 3 garçons. 

Je me suis attachée à chacun d’eux, beaucoup attachée. Dés que j’ai un coup de mou, je sais où je dois aller. C’est un peu comme des grands frères et pour chaque problème, je sais vers qui aller même si les 3 réunis, c’est le mieux. Pour ça, j’ai de la chance, car, sur les 3, il y en a deux qui boss dans le même établissement, là ou le ciel est plus bleu qu’ailleurs. 🙂 Dés que je vais là-bas, je sais que des bras m’attendent et qu’est ce que j’adore ça … 

Sur les 2 qui travaillent ensemble, il y en a un qui est un peu plus secret que l’autre. Qui a été un peu plus introverti sur « sa vie » avec moi. Ce petit bout d’homme, tout comme les deux autres, a toujours le sourire aux lèvres. Il vit, il vit énormément, certains pourront dire qu’il a un peu trop vécu même, mais il est comme ça et il est aimé pour ça.

D’ailleurs, on va parler d’amour. 

Je vais essayer de pas trop rentrer dans les détails car… c’est sa vie privée et comme je vous l’ai dit plus haut, c’est une personne qui y tient beaucoup. Je vais tenter de l’emmener différemment, cette histoire. 

 

Alors, la voici : 

 

Parfois la vie vous met sur votre chemin des amours. Certaines relations seront longues, comme les siennes. Certaines se finiront correctement, d’autres moins, comme les siennes aussi. Avec certaines relations, vous garderez toujours un lien « amical » qui représentera le respect et l’amour que vous avez eu pendant votre relation tout en sachant que cette histoire avait sa fin, chacun des deux personnes l’ayant acceptés, comme lui. Et puis, parfois, vous laisserez un goût amer à certaines relations parce que … vous avez le coeur ailleurs, comme il a eu. Oui, il y a eu Une histoire, avec Une fille, La fille, qui l’a chamboulé, comme marqué au fer rouge, qui a pu détruire, peut-être par faute de trop d’amour, mais vers qui on aime toujours revenir, à chaque fois, sans comprendre réellement pourquoi. Ce genre d’histoire ou l’on essaye, on réessaye, peut-être un peu trop souvent aux yeux des autres, seulement parce que l’on veut y croire, encore. Au fond de nous, on espère recommençait pour ne plus jamais rien arrêter, cette fois-ci. Vous savez ce genre d’histoire ? C’est celle qu’il a vécu.

Je lui ai rendu visite un après-midi de juin. Il avait ce sourire, comme à son habitude, il rayonnait. J’étais contente de le voir lui car je savais qu’il aurait les bons mots. Et oui, encore, Cindy n’allait pas bien et j’avais besoin d’une de ces trois personnes. Alors je lui ai raconté ce qu’il se passait. D’ailleurs, ce jour là il m’a dit « si tu aimes quelqu’un, pointes toi chez elle, et tu lui dis que tu ne partiras pas tant que tu ne seras pas avec ». Bref. J’ai ensuite décidé d’arrêter de parler et d’enfin l’écouter, lui et ses histoires. Sans que je lui dise quoi que ce soit, juste à ma question « et toi alors ? » il me parla de Son histoire, de Cette histoire, avec Cette fille, La fille. J’ai été étonnée les premières secondes car je pensais que le passé était passé… Mais non. Le sourire de cette fille au réveil avait été le plus beau qu’il avait vu. Même avec le temps, aucun autre n’avait réussi a lui faire oublier le sien. Ce sont ces mots. Car, la fille est restée et restera la fille. Ca aussi, ça vient de lui. 

Je ne vais pas vous mentir, j’ai été surprise par autant d’affection dans ces mots, dans ses yeux, après tout ce temps, après tout ce qui c’était passé. J’avais un jugement sur cette histoire; j’avais du mal à croire à autant de recommencements même si je suis persuadée que trop d’amour détruit souvent. Ce jugement, j’ai été conne de l’avoir. 

Quelques jours après cette discussion, je l’ai revu. Enfin non, je n’ai pas pu le voir mais j’ai fait du mieux que je pouvais pour être « près de lui », dans une salle d’attente des urgences de l’hôpital de Toulon. Dans cette salle d’attente, j’ai retrouvé les bras du reste du trio, sans avoir droit aux siens. Et dans cette salle d’attente, il y avait cette fille. J’ai été étonnée au début mais aujourd’hui, tout s’explique. Rien ne sait jamais réellement fini entre eux. Aucun des deux n’est jamais réellement passé à autre chose. La vie a fait que cet accident les a « réunit », je pense, pour ne plus jamais les séparer. Comme une évidence. Je ne connais pas tous les détails, car, vous l’avez compris, il ne me disait pas tout. Je ne sais pas s’ils se revoyaient, je sais juste qu’il lui avait récemment souhaité son anniversaire par texto car il y tenait. C’est tout ce qu’il m’avait dit, quelques jours avant, mais peu importe. L’essentiel est là, elle était là. Elle a été là, elle a même été une des premières a être là après son accident et aujourd’hui, je suis heureuse pour lui, pour eux, de dire qu’elle l’est encore. Les mots me manquent car je vous jure, je n’ai jamais vu autant d’amour pour une personne que lorsque je vois tout ce qu’elle a fait pour lui et tout ce qu’elle réussi à faire encore aujourd’hui depuis son accident, et tout ça malgré les blessures que le passé a pu lui laisser de cette histoire. Cet accident, c’était le pire qui aurait pu lui arriver mais, par « chance », il est bien très bien entouré et surtout il l’a à ses cotes, car, malgré tout, elle y est et j’en suis certaine, elle y restera. La dernière fois que je lui ai rendu visite à l’hôpital, il était conscient, enfin ! Et elle était à son chevet, comme toujours. Il m’a dit une chose : « heureusement que je l’ai prés de moi ». Ces mots étaient magnifiques, c’est certain, mais le regard qu’il a posé sur elle lorsqu’il a eu ces paroles en disait davantage. 

On ne sait jamais de quoi demain sera fait et surtout, demain n’est jamais certain. La vie ne tient qu’a un fil, on l’oublie trop souvent. On pense qu’on a du temps, que les choses ou que certaines personnes peuvent attendre. Mais non. C’est faux. Et pour nous le rappeler, j’ai cette impression que la vie nous met sur nos routes certaines épreuves pour nous ouvrir les yeux sur toutes ces choses là, pour prendre conscience de sa réelle valeur et surtout de la valeur de certaines personnes qui ont marqué le temps de celle-ci. Dans son cas, cet accident lui a montré une chose, j’en suis certaine, c’est que cette fille doit être dans sa vie et ne plus jamais en sortir. Son sourire et sa force dépendent de cet entourage et surtout de cet amour là. Pour qu’une chaine ne se brise pas, il faut que tout les maillons soient attachés, bien soudés, et elle est un des maillons principaux de sa vie. Elle l’a peut être toujours était au fond, il a peut-être voulu le nier, trop souvent, trop longtemps, mais cette épreuve lui a montré l’évidence. C’était destiné. Ils se sont retrouvés. Je sais qu’aujourd’hui, il mesure la chance d’avoir une fille comme ça à ses cotes, j’en suis sûre. Et c’est beau à voir autant d’amour. 

Les jours avant ce putain d’accident, il a été un des seuls à me dire « donne tout pour une relation si tu y crois, fais tout pour une personne que tu aimes ». Moins d’une semaine après ces mots, ce 17 juin, j’ai faillit le perdre lui. Tout ce que je retiens de ça c’est qu’il a compris que j’aimais quelqu’un, qu’il n’a pas essayé de me détourner de ça, qu’il a respecté ce que je ressentais et surtout il a su juste m’écouter en sachant quoi me répondre après.

Toutes les histoires sont uniques car elles sont faites de personnes uniques… L’expérience d’un ne s’applique pas toujours sur les autres, rares sont les fois d’ailleurs où c’est la cas. Alors conseiller c’est bien, mais le meilleur conseil pour vous même viendra de vous seul, en vous écoutant, en comprenant vos sentiments et ressentis mais aussi en laissant parler le temps ! Ne jugez jamais une histoire. Ne jugez jamais une personne qui aime quelqu’un. Peu importe ce qu’il a pu se passer entre ces deux personnes car, au final, ça leur appartient à eux. N’allez jamais contre les sentiments qu’un proche ou qu’un ami peut avoir d’une personne. S’ils sont fait pour être ensemble, laisser les. Car tôt ou tard, s’ils doivent se retrouver, ils se retrouveront. 

« Votre temps est limité, alors ne le gaspillez pas en vivant la vie de quelqu’un d’autre. Ne soyez pas piegés par les idées toutes faites, les dogmes, ce qui revient à vivre selon le resultat de la pensée d’autrui. Ne laissez pas le bruit de l’opinion des autres ettoufer votre voix interieure. Et, le plus important de tout : ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. » Steve Jobs. 

Prenez soin de vous.

niny-cie-signature

 

 

.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.